Reunion Island

Le marché immobilier sur l’île de la Réunion

Trois fois plus petite que la Corse, la Réunion compte 866, 506 habitants, dont un quart vivant dans la capitale Saint Denis. Le marché immobilier sur l’île de la Réunion est un marché en plein essor. Nous estimons que d’ici 2030 la population devrait dépasser un million d’habitants, entrainant un besoin de minimum de 100 000 nouveaux logements dans les années à venir. La Réunion est avec le département d’outre-mer, les taxes françaises s’appliquent et les droits de citoyenneté française sont accordés. Le français est la langue officielle, mais le créole est la langue la plus parlée.

La Réunion, visitée par les vacanciers français en première position, offre tous les avantages habituels des vacances en France : une cuisine de première classe et incroyablement variée, un style de vie chic et civilisé, des boules et des baguettes, mais dans un cadre exceptionnel et une population incroyablement variée des Africains et des Malgaches (35%), des Européens (25%), des Tamouls (25%), des Chinois (4%) et des Gujaratis musulmans (3%).

Comme en France, il n’y a pas de restrictions à la propriété étrangère de propriétés. D’ailleurs plusieurs bénéfices fiscaux s’offrent à vous si vous voulez investir à la Réunion.

Pour l’acquisition d’un bien immobilier neuf à la Réunion, dans la majorité des cas, la résidence, l’appartement, ou la maison n’est pas encore construite. Ce qui implique l’achat immobilier sur plan. Même si nous sommes là pour vous aider à acheter votre maison ou immobilier neuf à la Réunion, il est important que vous compreniez les enjeux. Comment s’assurer que votre achat d’immobilier neuf sera bien celui pour lequel vous avez signé ?

Pour l’acquisition d’un bien, il existe la vente en l’état futur d’achèvement ou VEFA. Vous aurez la garantie de l’achèvement de nos programmes immobiliers à la Réunion. De la réservation à la livraison du bien immobilier, le contrat de vente en VEFA se segmente en plusieurs étapes et aligne nos garanties, de façon très précise.

Les prix de l’immobilier est assez élevé compte tenu du niveau de vie général. Un appartement de 120 mètres carrés pourrait coûter environ 240 000 €, soit 2 000 € par m². Ce loyer pourrait coûter environ 900 € par mois, ce qui donnerait un excellent rendement locatif de 4,5%.

Cela s’explique notamment par le fait que les investisseurs immobiliers français tirent leurs bénéfices des allégements fiscaux sur l’investissement initial plutôt que des rendements locatifs. Les DOM sont bien servis par ces allégements fiscaux, notamment par la loi Girardin. Les acheteurs étrangers ne peuvent espérer concurrencer les Français, dont le coût du capital est nettement inférieur. Environ 57% des logements sont occupés par leur propriétaire et 40% en location. Légèrement sous-aides ceux qui louent une propriété sont dans des logements sociaux.

Investir à la Réunion – Les lois

La Réunion est sans doute la meilleure destination au monde pour les français. Rien ne change sauf le paysage ? Est-ce si vrai que ça ? Pour ceux qui souhaitent investir à la Réunion, deux lois vraiment très attractives ont été mises en place pour bénéficier des revenus fiscaux. En location vide comme en location meublée, vous pouvez réduire considérablement vos factures fiscales. Si vous pensez à investir dans une maison à la Réunion comme deuxième demeure pour vos vacances, sachez que cette pratique est très courante. Si vous décidez de mettre votre bien en location, vous pouvez bénéficier de la Loi Pinel.

La Loi Pinel

Le programme Pinel dédié aux investissements immobiliers locatifs sera prolongé jusqu’en 2021. Le programme Pinel permettra donc aux particuliers souhaitant investir dans un logement neuf de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21% du prix d’achat d’un logement neuf en fonction de la durée de location de 6, 9 ou 12 ans.

De même, les prêts à taux zéro se poursuivront jusqu’au 31 décembre 2021, permettant ainsi aux emprunteurs de financer jusqu’à 40% d’un projet de construction sans devoir payer d’intérêts. La PTZ ne concerne que les emprunteurs souhaitant financer leur première résidence principale. Pour bénéficier du PTZ, le montant des travaux de rénovation doit être au moins égal à 25% du coût total du projet.

La loi Girardin

Le régime fiscal instauré par la loi Girardin a pour objet d’accorder une aide fiscale au titre de la réalisation d’investissements dans les secteurs considérés comme prioritaires pour le développement économique, énergétique et social des départements et collectivités d’Outre-mer. Ce dispositif de défiscalisation outre-mer, éthique & solidaire, voire écologique, récompense l’investissement privé dans les DOM-TOM d’un avantage fiscal immédiat : vous investissez en 2019 et bénéficiez d’une réduction d’impôt dès 2020.

Les investisseurs privés et particuliers qui achètent de nouveaux biens immobiliers situés dans les Antilles françaises (DOM-TOM) peuvent bénéficier de la loi Girardin (qui remplace l’ancienne loi Paul Law et Pons). La législation est applicable jusqu’au 31 décembre 2017

Les investisseurs peuvent répartir sur 25 ans entre 25% et 50% du coût et déduire les intérêts hypothécaires / emprunteurs sur les revenus locatifs perçus. Les conditions requises sont que la propriété doit être louée 5 (ou 6 ans dans certains cas) comme résidence privée principale du locataire pour un loyer plafonné, déterminé en fonction des gains de DOM-TOM.

Ce plan d’investissement est l’un des plus attrayants, mais n’offre aucune possibilité de report de pertes fiscales : si la réduction d’impôt n’est pas entièrement déductible au cours de l’année d’imposition, l’excédent est perdu.

 

Propriétaire – locataire

La Réunion respecte le droit français de la location, qui est très favorable aux locataires.

Loyer : Bien que le loyer initial puisse être convenu librement, le loyer ne peut être révisé qu’une fois par an, et pas plus que l’augmentation du (nouvel) indice des loyers de l’INSEE. En combinaison avec une structure contractuelle très restrictive, cela signifie que la location d’appartements anciens a eu tendance à se traîner derrière les nouvelles locations et les nouveaux prix.

Garantie du locataire : Un contrat de propriété non meublé a au minimum une durée de trois ans, bien que les contrats de propriété meublés puissent durer un an. Dans les deux cas, même lorsque le contrat prend fin, le propriétaire ne peut récupérer le bien que si lui-même ou un membre de sa famille a l’intention d’y vivre ou s’il a l’intention de vendre. En outre, l’expulsion par le système judiciaire prend beaucoup de temps.

Write A Comment