Editor's Pick

L’île de la Réunion : le guide du randonneur

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Si vous êtes aventurier dans l’âme, l’île de la Réunion risque bien de vous plaire. Département outremer situé juste à côté de l’île Maurice, La Réunion est une petite île d’origine volcanique remplie d’émotions. Avec une superficie de 2,512 km², ce petit bout de France niché au cœur de l’Océan Indien représente environ le tiers de la Corse. Mais détrompez-vous de sa petite taille, l’île possède un écosystème tropical apprêté et des paysages fabuleux pour le plus grand plaisir des randonneurs.

Un grand parc national inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO occupe 42 % de la superficie totale de l’île. La région est bien connue pour ses trois Cirques : Cilaos, Mafate et Salazie. Ce sont des formations naturelles avec des parois abruptes et une forme circulaire, formée par une dépression volcanique. Des lieux exceptionnels pour tous les amoureux de la randonnée et de la nature.

Reunion Island by James Fraser on 500px.com

Emportez vos meilleures chaussures de marche, l’île de la Réunion c’est plus de 1000 kilomètres de sentiers traversant des forêts, des remparts, cirques et volcans en tous genres. L’île possède 40 randonnées différentes avec pas mal d’options pour les débutants. Au total vous trouverez 18 sentiers de randonnée et 22 sentiers randonnées de longue distance. Voici un petit guide pour la randonnée à l’île de la Réunion :

Le meilleur moment pour la randonnée à l’île de la Réunion :

La randonnée est une activité qui peut être pratiquée durant tout le long de l’année à l’île de la Réunion. Toutefois, on distingue une période idéale pour la randonnée entre mai et novembre quand les conditions particulièrement douces sont présentes. Durant cette période, un vent sec provenant de la côte au vent assure un climat agréable pour la faune et aussi des conditions optimales pour randonner même les plus hauts sommets. La randonnée est également possible en été tant qu’il n’y a pas trop de pluie, car après les grosses pluies des conditions difficiles sont à prévoir. Comme à l’île Maurice, on distingue deux saisons à la Réunion :

  1. L’été (de novembre à avril), avec des températures entre 23 et 30 ° C. Durant cette période on note aussi de la pluie partielle et une forte humidité,
  2. L’hiver (mai à octobre) est doux et plutôt sec, avec des températures variantes entre 20 et 25 ° C.

À savoir :

  • Comme sur beaucoup d’île tropicales, les conditions climatiques sont assez changeantes à la Réunion, surtout en été. L’île bénéficie d’un microclimat clément et l’île peut être coupée en deux révélant la côte au vent (est) et la côte sous le vent (ouest).
  • Il est toujours conseillé de commencer les randonnées le plus tôt possible et de consulter la météo au préalable. Attendez-vous à randonner dans des vraies conditions tropicales avec du brouillard, des averses soudaines. Si c’est votre première visite à l’île de la Réunion, faites une randonnée facile ou de difficulté moyenne pour vous acclimater, après tout c’est l’île Intense !
  • En cas de doute à propos d’une randonnée ou une excursion, n’hésitez pas à demander conseil aux habitants ou pour vous renseigner aux offices de tourisme à la Réunion.
  • Vérifiez toujours votre équipement et vêtement de randonnée et bien évidemment, ne faites jamais une randonnée seule ou sans avertir quelqu’un.

 

La Réunion : paradis du trekking !

L’île de la Réunion offre une gamme exceptionnelle de grands espaces naturels ; des montagnes, des pics, chutes d’eaux majestueuses, des cirques, pitons et remparts. Vous découvrirez des champs de lave s’alignent sur de vastes plateaux, des pics glabres surplombent des vallées ensemencées, des chutes d’eau rêches s’enfoncent dans des bassins profonds.

Powerless by Frédéric Rivière on 500px.com

Plus vous vous enforcerez dans les paysages volcaniques, plus vous aurez l’impression découvrir un monde nouveau. Voici les plus beaux endroits (et les plus connues) pour la randonnée à la Réunion :

Le parc national de la Réunion – patrimoine mondial de l’UNESCO

Le parc national de la Réunion rassemble la plus grande collection d’animaux et de plantes de l’île. Vous passerez de longues journées à explorer ses multiples falaises boisées abritant une biodiversité remarquable. C’est le noyau de l’île qui couvre plus de 100000 hectares, préservant l’essentiel de la faune et flore réunionnaise.

On the crest by Dominique Merot on 500px.com

Les « paysages volcaniques, vallées et plateaux » ont été déclarés Parc national en 2007. Cette réserve naturelle abrite nombreuses espèces indigènes qui peuvent se développer en toute tranquillité. Depuis 2010, le parc national est également répertorié comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Un site qu’on peut randonner et qui est même habité !

Le toit de l’océan Indien : Piton des Neiges (3,071m)

Le volcan éteint qui à donner naissance à l’île de la Réunion ; Le Piton des Neiges. Située au cœur de l’île, ce volcan majestueux est âgé de 3 millions d’années et s’est éteint il y a environ 12 000 ans. Selon les experts scientifiques, l’effondrement de la voûte du volcan a créé des falaises gigantesques qui sont aujourd’hui disposés en forme de trèfle autour du sommet. On peut randonner les falaises du volcan pour profiter des vues spectaculaires sur l’île et l’Océan Indien.

Il y a beaucoup de voyagistes et des guides qui proposent la randonnée pour pas trop cher. Toutefois si vous souhaitez faire la randonnée par vous-même, vous pouvez. Le point de départ se trouve à 3 kilomètres de Cilaos, non loin de la Roche Merveilleuse. Vous pouvez prendre le bus depuis le village de Cilaos ou marcher pour rejoindre le point de départ.  Il y a des randonnées pour tous les niveaux. On peut randonner le volcan en une journée, mais beaucoup préfère louer une gîte pour passer la nuit et continuer la randonnée au lever du jour. À ce qu’il parait, par temps claire, on peut même distinguer la silhouette de la terre la plus proche ; l’île Maurice !

Salazie

Salazie est le plus grand et le plus vert des trois amphithéâtres naturels de l’île connu pour sa flore abondante, ses grandes falaises et ses cascades extraordinaires. Avec son climat humide, le cirque de Salazie est recouvert d’une végétation si dense qu’on oublierait presque que c’est une formation volcanique. La nature a fait ses merveilles et les visiteurs peuvent observer un spectacle de vallées verdoyantes au senteur tropicale se déployant des deux côtés de la route.

In the electric mists of Salazie by Guillaume Héraud on 500px.com

La randonnée du cirque commence au village de Hell-Bourg connue pour figurer parmi l’un des plus beaux villages de France. C’est un petit coin où la nature, la culture créole et authenticité ne font qu’un. Si vous voulez y rester Salazie ne manque pas d’hébergement, de restaurants et de boutiques originales (+ d’infos : www.ville-salazie.fr).  En poursuivant votre journée vers le cirque, vous découvrirez un site à couper le souffle, une vraie merveille de la nature, Le Voile de La Mariée. Cette cascade procure une illusion optique ressemblant au voile d’une robe de mariée en raison de ses nombreux ruisseaux.

Les randonneurs décrivent le cirque de Salazie comme accidenté et magnifique à traverser à la fois. Vous partirez à la découverte d’un long et profond canyon, bordé de plus d’une centaine de cascades longeant les vallées. Pour les automobilistes comme les randonneurs, une attention particulière est demandée à Salazie, car le climat humide crée souvent du brouillard. En raison de son attitude et climat, il est préférable de randonner le cirque de Salazie en été ou en journée ensoleillée.

Cilaos 

Le cirque de Cilaos est un vrai bastion pour la randonnée, et les sports extrêmes comme le canyoning, l’escalade et le vélo de montagne. Cilaos est le plus animée des trois cirques, sans doute parce que c’est celui qui reçoit le plus de soleil des trois. Son relief intérieur est caractérisé par de nombreux petits sommets. Le village est accessible par la route et vous entendrez surement parler de la Route des 40 virages de Cilaos. La route présente un bel aperçu du spectacle réservé aux randonneurs.

Le cirque de Cilaos a connu une érosion importante avec la rivière Bras Rouge, la rivière la plus importante de l’amphithéâtre creusant des gorges profondes qui au fil du temps a laissé place à des falaises de plus de 100 mètres de haut, de vrais terrains de jeux pour les sportifs de l’extrême.

Cilaos Circus by Michel Satorra on 500px.com

Le village de Cilaos est situé à plus de 4000 pieds d’altitude. Pour les randonneurs, il y a plusieurs sentiers. Les deux plus connues sont le Col du Taïbit au point nord-ouest, où les randonneurs arrivent depuis Mafate et la tracée du nord-est qui mène au Piton des Neiges. La plus petite randonnée vous mènera au pied du Piton de Sucre en traversant les fissures d’une chute d’eau magique. Cilaos est un excellent point de départ pour de nombreux randonnées et aussi une surprenante escale pour randonneurs.

Mafate

Mafate est le plus sauvage et le plus intact des trois cirques. Cette merveille est uniquement accessible en hélicoptère ou en randonnée. Avec une superficie de 95 km², le cirque de Mafate propose à lui seul plus de 100 kilomètres de randonnée, dont la fameuse grande randonnée GR R3. Autour du bassin de la vallée de Mafate, les montagnes aux dix sommets forment un mur de protection à plus de 2 000 m d’altitude. De là, une randonnée de 2-3 heures dans les montagnes suffit pour atteindre les villages isolés de Mafate qui ont servi de refuge pour les esclaves fuyant l’esclavage au 19ème siècle. C’est aussi une marche culturelle, de randonner les mêmes voies empruntées par les esclaves.

Mafate by Martin on 500px.com

Entre les forêts, les gorges et les rochers se trouvent de nombreux petits villages de montagne, appelés Îlets. N’hésitez pas à vous arrêter dans les petits villages, vous découvrirez l’authenticité des Mafatais, des habitants coupés du reste du monde.

Le volcan, Le Piton de La Fournaise

Le dernier volcan actif de l’île, le Piton de la Fournaise (2 631 m), est un endroit à ne pas manquer pour tous les visiteurs de l’île. Le volcan a émergé il y a plus d’un demi-million d’années et est aujourd’hui l’un des volcans les plus actifs de la planète. Néanmoins, le Piton de la Fournaise est considéré comme sûr pour la visite et la randonnée.

Ce volcan produit une éruption de type effusive qui ne projette pas de lave de son sommet. Les laves arrivent par de nombreuses petites ouvertures latérales à la surface, qui se dirigent ensuite vers la mer. Avec en moyenne une éruption par an, le volcan ajoute peu à peu à la superficie de l’île et les coulées de laves ont formées d’énormes galeries souterraines, des grottes et des tunnels. Nous recommandons les visites guidées pour découvrir les tunnels et les grottes.

Reunion-Island

Pour la randonnée, le volcan réserve des paysages dévastés. Le changement soudain de décor des forêts luxuriantes à la terre rouge apocalyptique est assez choquant. À 1000 m d’altitude, entre le Piton de la Fournaise et les chaînes de montagnes du Piton des Neiges, les plateaux relient le sud de l’île à l’est. Les visiteurs trouveront des paysages particulièrement variés, qui peuvent être complètement différents par rapport au reste de l’île. La route N3, venant du sud, traverse les plateaux et grimpe jusqu’à 2 000 m, où s’étend le fantastique paysage lunaire de La Plaine des Sables. De là, direction nord vers la forêt tropicale sur la Plaine des Palmistes, nichée entre la féérique forêt de Bébour et le massif volcanique du Piton de la Fournaise.

Write A Comment