A la découverte des monuments et sites touristiques de la commune de Salazie

Quoi faire à l'île de la Réunion - découvrir les monuments et lieux touristiques de la commune de Salazie

 

 

 

 

 

 

La commune de Salazie se trouve au centre de l’île de la Réunion dans le cirque du même nom entre les communes de Bras-Panon, La Posession, Cilaos, Saint-Benoit, Saint-André, Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne. Elle compte une population de 7510 habitants qu’on appelle Salaziens, répartis sur un territoire d’une superficie de 103.82 kilomètres carrés.

Comme les cirques de Cilaos et de Mafate, ce cirque de la Réunion est connue pour avoir abrité les esclaves en fuite au 17eme siècle. Par la suite, ne pouvant pas obtenir de terres sur les régions côtières,  les blancs moins fortunés s’installèrent dans ces régions. Ils vécurent de chasse, de pêche et de cueillette. Toutefois, la véritable colonisation du cirque ne commença qu’à partir de 1830 avec la crise agricole déclenchée par les cyclones des deux années précédentes. En 1832 on y découvrit des sources thermales à Hell-Bourg et les habitants de toute l’île y affluèrent.  Cependant les sources se tarirent en 1948.

De nos jours, le cirque de Salazie est connu comme une région fertile de l’île de la Réunion ou il fait bon vivre. On y cultive les bananes, la bibasse, les pêches, les agrumes, les pommes et surtout la cristophine, qu’on appelle localement le chouchou et qui est l’emblème du cirque.

Pendant votre séjour dans un hôtel de la Réunion, vous aurez peut-être l’occasion d’explorer le cirque de Salazie et de découvrir les monuments et les lieux historiques de la région comme la Maison Folio, Hell-Bourg, Le Monument de la Victoire et la cascade du voile de la Mariée.

Quoi faire à l'île de la Réunion - visiter la Maison folio à Hell-Bourg, commune de Salazie

La Maison Folio à Hell-Bourg, commune de Salazie

La Maison Folio

La Maison Folio se trouve dans le village de Hell-Bourg, lieu connu pour ses cases créoles plus que centenaires. C’est une maison bâtie au 19 siècle  qui servit très probablement de résidence au médecin en chef de l’ancien hôpital militaire. De nos jours, c’est une propriété qui est inscrite à l’inventaire des monuments historiques et que les touristes peuvent visiter. C’est pratiquement un musée où vous pourrez découvrir les objets d’antan que les réunionnais utilisaient à l’époque où les thermes de Salazie avaient encore beaucoup de succès. Le jardin tropical est représentatif des jardins créoles et comporte à la fois plantes médicinales, plantes décoratives, une multitude d’orchidées, de plantes carnivores, de fougères arborescentes et de plantes aromatiques.

Hell-Bourg

Le village de Hell-Bourg fut fondé à la suite de la découverte de sources thermales dans le cirque de Salazie. C’est un endroit parsemé vieilles cases créoles plus que centenaires où il fait bon vivre. Durant votre visite de ce charmant village, vous aurez l’occasion de visiter les ruines des anciens thermes, avec leurs bassins en pierre au cœur d’un environnement calme et verdoyant. Une autre particularité de cette région est la présence des « guétali », des sortes de kiosques érigés parfois à l’angle des propriétés murées pour observer les passants en contre-bas sans être vu d’eux.

quoi faire à l'île de la Réunion - visiter la commune de Salazie

La statue “Âme de la France” à Hell-Bourg, commune de Salazie

Le Monument de la Victoire

Le Monument de la Victoire est une statue érigée en hommage aux morts de la première guerre mondiale et sculptée par le sculpteur français Carlos Sarrabezolles. Cette statue a été offerte à la commune en 1931 et a été dans un premier temps installée en face de l’église de Salazie, sur la place de la Mairie. Le père Gabriel Bourasseau, offusqué par la vue de cette statue à la poitrine dénudée, la fit déboulonner à la dynamite ! On la réinstalla dans le petit jardin de la Mairie d’Hell-Bourg, mais l’œuvre fut abattue par un cyclone en 1948. La statue fut réinstallée à Hell-bourg à la fin des années 1960. Elle est aussi connue sous le nom d’Âme de la France. C’est une statue en bronze d’une hauteur de 3m20 qui fait partie d’une série de trois statues. La première est en plâtre et date de 1921. Elle est entreposée à l’historial de la Grande Guerre de Péronne dans la Somme. La deuxième est en pierre et date de 1922. Elle se trouve au musée Sainte-Croix de Poitiers dans la Vienne. La troisième est celle de Hell-Bourg et date de 1930.

Le voile de la Mariée

Pendant votre visite de la commune de Salazie lors de votre séjour à la Réunion, vous ne manquerez pas de remarquer une magnifique cascade qu’on surnomme « le voile de la Mariée ». Ce nom est associé à une légende bien réunionnaise : on dit qu’à la fin de l’esclavage, un petit propriétaire terrien, Monsieur Armand,  vint s’installer à Salazie. Il était marié à la plus belle femme de l’île de la réunion et en était très amoureux. Malheureusement, un jour elle décéda. Ayant eu une fille de son épouse avant son décès, il en prit soin jusqu’à ce qu’elle devint une belle femme, gentille et intelligente. La fille, Amanda,  étant le portrait craché de sa défunte mère, Monsieur Armand refusait de la marier. Un jour un homme vint chercher du travail et le père lui proposa le poste de jardinier. En réalité c’était un propriétaire terrien des côtes de l’île qui avait tout vendu pour conquérir Amanda. De fil en aiguille, ils tombèrent amoureux et s’enfuirent afin de se marier. Mais le jour du Mariage, Monsieur Armand les surprit à l’église. Amanda s’enfuit en courant, mais gênée par son voile, ne voyait pas où elle allait. Elle finit dans un précipice et son voile resta accroché à un arbre. Le père fondit en larmes et on raconte de ce furent ces larmes qui donnèrent naissance à la cascade actuelle.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>